Le sondage est primordial pour mettre toutes les chances de son côté et prendre du poisson. Il ne faut pas hésiter à prendre son temps pour bien faire les choses : cartographier le fond,  visualiser le parcours (ou la coulée), détecter les obstacles éventuels (pierres, branches,...), définir la nature du fond,...

Au début, je n'y attachais pas d'importance, je voulais pêcher "tout de suite". rapidement, j'ai pû constaté que non seulement le sondage est une étape obligatoire pour pêcher correctement mais c'est également un critère fondamental pour réussir et optimiser ses chances de réusssite (en concours mais également en mode "loisir") : plus de chance d'avoir du poisson, limiter les risques d'accroches,...

En résumé, le sondage c'est avoir les éléments nécesaires pour prendre les meilleures décisions (enfin essayer) : distances de pêche, flotteurs, amorces,...

On prend du temps pour bien faire alors comment optimiser ce que j'ai bien fait ? Après avoir sondé, comment être sûr de conserver mes règlages ? 

2 ou 3 petites astuces qu'on m'a données et que je partage volontiers :

  • Sonder sur l'ensemble de sa coulée pour bien cartographier le fond, les variations de profondeurs (cuvettes, plats, bosses) et les obstacles. Egalement penser à sonder devant et derrière. Tout ceci permettra de bien appréhender la zone pêchée
  • Marquer visuellement le règlage du fond sur son kit : après avoir sondé, accroché l'hameçon au bout du kit (fil tendu, donc) et marquer la hauteur du flotteur. Moi j'utilise du mystic blanc ou jaune mais on peut également faire une trace avec des marquers spécifiques. Pour le mystic, une fois sec, il s'enlève facilement avec l'ongle. Une fois la hauteur "marquée", que vous changiez de profondeur de pêche, de ligne ou de bas de ligne, il est très facile de réajuster sa ligne. Pas besoin de resonder systématiquement.
  • Prendre un repère fiable pour toujours contrôler le niveau de l'eau : un branche immergée çà fleur d'eau, un piquet,... Ne surtout ps prenbdre des bidons ou des pontons qui flottent (déjà vu)... En effet, il arrive parfois qu'en cours de pêche, le niveau de l'eau baisse (ou monte). Ainsi, le règlage de la ligne n'est plus bon. Si c'est le cas, mieux vaut perdre quelques minutes et prendre le temps de resonder correctement.
  • Identifier les différents coups : si vous faites plusieurs coups, ne pas hésiter à marquer de manière visuelle les différentes hauteurs de fonds. Par exemple, je fais mon coup principal à 11,50 m (2 m de fond), je fais 1 trait. Mon coup secondaire à 5 m (1,5 m de fond), je fais 2 traits de mystic. Ainsi, je peux passer d'un coup à un autre facilement.